La Nuit des Fantômes

 

La nuit des fantômes.

Elle est longues cette nuit là !

Rideau de larmes et de desespoir

Enfer de l'image

Colère,

Indignation,

Dégoût,

Regrets et remords

Un tourbillon sans fin

Qui m'aspire

Sans relâche

La victime est toujours là,

Tapie dans un coin

Prête à ressurgir à la moindre défaillance

S'acharnant sur moi

Pour me faire rendre l'âme

Et les  armes

Ne me laissant

Ni lire

Ni écrire

Aucune distraction possible

Que tourner et tourner

Et torturer

Marcher en rond dans le vide

et dans la nuit

A l'infini

Au point du jour,

les fantômes et les vampires s'en vont

Ne reste plus que le pittbul

Qui à son tour va s'acharner sur moi

Me faire replonger

Dans l'ignoble

Jusqu'au réveil des enfants

Qui ramène une parcelle de dignité

de continuité

Le quotidien si confortable

 Qui fait croire

Et qui ment.

Qui ment !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site